vendredi 16 mai 2014

Gâteau du soleil : polenta, citron et amandes {sans gluten !}

Ce gâteau est à la fois doux, moelleux et parfumé avec des saveurs qui évoquent irrésistiblement l'Italie et le soleil, un régal !
Pour ce dessert je me suis inspirée d'une recette du livre Italie de Jamie Oliver que j'ai simplifiée. Ce gâteau a donc l'avantage d'être original, facile à réaliser et même de vous aider à finir le paquet de polenta qui traîne dans le placard. Tout ça dans une recette ! 
La polenta, ou semoule de maïs, est un ingrédient incontournable de la cuisine du nord de l'Italie. Je n'ai découvert que récemment son usage en pâtisserie (souvenez-vous de mon Cake au chocolat et à la polenta !) et je suis déjà fan. Elle permet de réaliser des desserts sans gluten et, contrairement à ce qu'on pourrait imaginer, elle n'a pas un goût trop prononcé. Au contraire, la polenta apporte un parfum subtil. Pour la pâtisserie, je vous conseille d'utiliser une semoule assez fine. Et pour plus de gourmandise et de parfum italien, je ai agrémenté ce gâteau d'un glaçage à l'amaretto. Le résultat est absolument délicieux. De plus, vous pouvez aisément le préparer à l'avance et il sera encore meilleur le lendemain.

Gâteau de polenta au citron et aux amandes
Pour 6 personnes
Préparation : 20 minutes
Cuisson : 1 heure

2 citrons non traités
225 g de beurre ramolli 
225 g de sucre en poudre
3 œufs
125 g d'amandes en poudre
125 g de polenta
1 c à c de levure chimique

Pour le glaçage :
100 g de sucre glace
20 g d'Amaretto
 
Préchauffez votre four à 170°C.
Beurrez et saupoudrez généreusement de sucre un moule à manqué de 23 cm de diamètre environ.
Prélevez le zeste des citrons et râpez-le finement. Pressez les citrons.
Mélangez le beurre et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Incorporez les œufs un par un. Ajoutez les amandes en poudre, la polenta, la levure, le jus et le zeste des citrons. Mélangez jusqu'à obtenir une préparation homogène. 
Versez la pâte dans votre moule et enfournez pour 50 à 60 minutes, jusqu'à ce que le gâteau soit doré et à peine ferme au cœur. 
Laissez refroidir dans le moule.
Puis préparez le glaçage.
Mélangez l'Amaretto avec le sucre glace pour obtenir un glaçage blanc et épais. Versez-le sur le gâteau.

A savourer sans modération pour mettre du soleil dans les assiettes et dans les cœurs !

vendredi 9 mai 2014

Tarte Tatin à la praline rose

Pour renouveler ce grand classique de la pâtisserie, voici une variante originale, fondante à souhait et tellement savoureuse !
Ce dessert n'est pas plus long à réaliser qu'une tarte tatin traditionnelle et il est hyper gourmand grâce aux pralines roses, des confiseries faites d'amandes enrobées dans du sucre caramélisé. C'est une spécialité de la ville de Lyon à laquelle le magasine Fou de Pâtisserie a justement consacré un article qui m'a permis de découvrir cette tarte terriblement moelleuse et savoureuse.

Tarte Tatin à la praline rose
Pour 4 à 6 personnes
Préparation : 20 minutes
Cuisson : 30 minutes

150 g de sucre en poudre
150 g de pralines roses brisées
5 pommes golden
1 pâte feuilletée

Préchauffez votre four à 200°C.
Réaliser le caramel dans une poêle. Retirez du feu une fois que votre caramel est blond et versez-le avec les pralines dans votre moule à tarte. Réservez.
Épluchez et coupez les pommes en rondelles. Disposez-les harmonieusement dans votre moule. Posez la pâte feuilletée dessus. 
Enfournez pendant 25 min.
A la sortie du four, laissez reposer quelques minutes avant de démouler à l'envers sur un plat ou une assiette. Servez avec une cuillerée de crème fraîche épaisse.

Bonne fin de semaine à toutes et à tous !

mercredi 7 mai 2014

Crème renversée au chocolat et au caramel de Christophe Felder

Une crème reversée intensément chocolatée et caramélisée, tout simplement délicieuse !

Pour réaliser cette crème renversée, on utilise du chocolat plutôt que du cacao ce qui lui donne un goût chocolaté intense. La recette originale de Christophe Felder prévoit de la faire cuire dans des ramequins individuels, mais j'ai préféré pour plus de convivialité réaliser une grande crème à partager (il n'y a aucun souci pour la couper, elle se tient vraiment très bien !). Pour cela, il suffit d'adapter le temps de cuisson, ne vous inquiétez pas je mets toutes les indications utiles dans la recette. Dans tous les cas, je vous conseille vraiment d'utiliser des moules en porcelaine ou en verre pour que le caramel n'attache pas au fond. Ce serait dommage d'en perdre une partie, il est tellement bon !

Crème renversée au chocolat et au caramel de Christophe Felder
Pour 8 gourmets
Préparation : 20 minutes
Cuisson : 1 heure

Pour le caramel :
250 g de sucre semoule

Pour la crème :
6 œufs
200 g de sucre semoule
1 l de lait entier
1 gousse de vanille
200 g de chocolat noir à 70 % de cacao finement haché

Préparez le caramel.
Dans une casserole, faites fondre le sucre à feu doux. Laissez cuire jusqu’à obtenir un caramel blond ou ambré. 
Attention : ne remuez pas trop afin de laisser au sucre le temps de fondre.
Versez le caramel dans le fond de votre moule ou de vos ramequins. Laissez refroidir.

Préparez la crème.
Préchauffez votre four à 140°C.
Dans un saladier, fouettez énergiquement les œufs et le sucre semoule. Faites chauffer le lait avec la gousse de vanille fendue en deux dans le sens de la longueur et grattée. Versez le liquide chaud sur le chocolat haché en fouettant vivement. Mixez quelques secondes au robot. Filtrez le mélange dans un récipient.
Remplissez votre moule ou vos ramequins à ras bord de préparation puis déposez-les dans un bain-marie sur la plaque du four.
Pour des crèmes individuelles : faites cuire 50 à 60 minutes.
Pour une grande crème : faites cuire pendant 60 minutes. Ensuite, je vous conseille de la laisser encore dans le four éteint durant 15 à 30 minutes.
Laissez refroidir puis démoulez à l'aide d'un couteau et retournez le ou les moules sur une assiette ou un plat.
Christophe Felder conseille de manger la crème tiède, mais le Testeur-en-Chef l'a préférée froide, avis donc aux amateurs alors que les beaux jours arrivent !

vendredi 2 mai 2014

Cookies noix de coco et pépites de chocolat

Des cookies denses et moelleux avec un duo gagnant et gourmand à souhait : la noix de coco et le chocolat !  
Une fois n'est pas coutume, j'ai été plus séduite par le chocolat blanc avec la noix de coco, tandis que le Testeur-en-chef a préféré le chocolat noir. C'est le monde à l'envers ! C'est la révolution chez les pandas !! 
Mais le principal est bien que tout le monde a aimé ces biscuits. De plus, ces cookies ont l'avantage d'être très faciles à réaliser et de pouvoir être adaptés en fonctions de votre garde-manger ou de vos goûts :-)  Le chocolat au lait conviendrait surement aussi. Pour des cookies moins compacts, qui s'étalent davantage à la cuisson, il suffit d'ajouter un œuf à la pâte. Et si vous le souhaitez, vous pouvez remplacer une partie de la noix de coco râpée par des amandes en poudre, les deux se marient très bien, la preuve avec ces sablés !

 Cookies noix de coco et pépites de chocolat
Pour 20 biscuits
Préparation : 15 minutes
Cuisson : 10 à 12 minutes par fournée

125 g de beurre à température ambiante
175 g de sucre blond
1 c à c d'extrait de vanille
1 œuf (voire 2 selon la texture que vous souhaitez obtenir)
300 g de farine
1 c à c de levure chimique
75 g de noix de coco râpée
200 g de pépites de chocolat

Préchauffez votre four à 180°C.
Recouvrez votre plaque de cuisson de papier sulfurisé.
Tamisez ensemble la farine et la levure, ajoutez la noix de coco.
Dans un grand saladier, battez le beurre, le sucre et l'extrait de vanille jusqu'à ce que le mélange blanchisse et devienne crémeux. Ajoutez l’œuf et continuez de battre jusqu'à obtenir un mélange homogène. Incorporez progressivement la farine jusqu'à obtenir une pâte souple. Enfin, incorporez les pépites de chocolat avec une spatule.  
A l'aide d'une cuillère à glace ou de vos mains, formez des boules de pâte puis déposez-les sur votre plaque de cuisson en les espaçant bien (5 cm environ). Aplatissez-les légèrement.
Faites cuire 10 à 12 minutes, jusqu'à ce que les cookies soient légèrement dorés.
Je vous souhaite une belle journée chocolatée !!

mercredi 30 avril 2014

Gâteau au chocolat et aux amaretti

Un gâteau inspiré par l'Italie, intense, densément chocolaté et au bon goût d'amandes, una vera delizia !!!
J'ai découvert ce dessert italien grâce à Laura Zavan, une auteure culinaire particulièrement gourmande que j'apprécie beaucoup. J'ai littéralement succombé à cette recette composée d'une base d'amaretti émiettés, d'un moelleux au chocolat, tendre à souhait, et d'un glaçage au chocolat noir. Le tout est absolument irrésistible ! Les amaretti sont des biscuits italiens que vous trouverez facilement en grandes surfaces, vous pouvez bien sûr les faire aussi vous-même, la recette est ICI. Le chocolat étant le principal ingrédient de ce dessert, il faut le choisir de bonne qualité et composé à 70 % de cacao si possible. 
Après ça, je crois que la devise de ce blog deviendra officiellement "Parce qu'il n'y a jamais trop de chocolat" :-)

Gâteau au chocolat et aux amaretti
Pour 8 fondus de chocolat
Préparation : 30 minutes
Cuisson : 25 minutes

Pour le gâteau :
100 g de chocolat (70 % de cacao de préférence)
100 + 20 g de beurre
3 œufs
150 g de sucre en poudre
50 g de farine
1 c à c de levure chimique
70 g de biscuits amaretti

Pour le glaçage :
100 g de chocolat (70 % de cacao de préférence)
10 cl de crème fleurette
70 g d'amandes effilées grillées

Préchauffez votre four à 180°C.
Au bain-marie, faites fondre le chocolat en morceaux avec 100 g de beurre. Réservez hors du feu.
Mixez les amaretti. Avec le reste de beurre, beurrez un moule rond de 24 cm de diamètre environ. Tapissez le fond et les côtés de poudre d'amaretti et mettez le moule au réfrigérateur.
Fouettez les œufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse, ajoutez ensuite la farine et la levure, puis le chocolat fondu.
Versez cette préparation dans votre moule et faites cuire 25 min environ. Pour vérifier qu'il est bien cuit, piquez le centre du gâteau avec la pointe d'un couteau, elle doit ressortir sèche.
Laissez refroidir le gâteau avant de le démouler sur une grille à pâtisserie.
Préparez le glaçage.
Au bain-marie, faites fondre le chocolat en morceaux avec la crème. Versez le glaçage sur le gâteau en l'étalant bien à l'aide d'une spatule. Décorez d'amandes effilées.

Bonne dégustation et surtout n'oubliez pas : le chocolat c'est la vie !!!! ;-)

vendredi 25 avril 2014

Gâteau des anges à la vanille et sa crème chantilly au caramel {Angel Cake}

A mi-chemin entre la meringue et la génoise, un gâteau tendre à souhait, léger comme l'air et divinement savoureux. Un goût de paradis, la sensation de déguster un nuage ! En plus, il ne contient pas de matière grasse et se compose seulement de 6 ingrédients !!
Pour vous remettre des fêtes et des excès, voici un dessert léger comme une mousse, ou un nuage :-) Vous avez peut-être déjà entendu parler de ce gâteau d'origine américaine grâce à l'ouverture de la pâtisserie Ciel à Paris. Ce dessert doit sa texture souple et légère à la présence d'un grand nombre de blancs d’œufs. En fait, ce gâteau est constitué d'une meringue, c'est-à-dire de blancs d’œufs battus en neige avec du sucre, dans laquelle on incorpore de la farine à gâteau. Il se distingue également par l'absence de toute matière grasse, en effet il ne contient ni beurre, ni huile, ni crème, ni même de jaunes d’œufs. Mais il n'est pas sec pour autant, bien au contraire !
Très simple à réaliser, sa réussite repose essentiellement sur la maîtrise de 2 étapes : le battage des œufs et l'incorporation des autres ingrédients qui doit se faire rapidement mais délicatement pour éviter de faire dégonfler la mousse. Enfin, il faut le faire cuire dans un moule à cheminée à bords hauts.
Traditionnellement, le gâteau des anges est accompagné d'une chantilly parfumée ou d'un coulis. J'ai réalisé pour l'occasion une crème chantilly au caramel, car je trouve le mariage de la vanille et du caramel juste parfait !

Gâteau des anges à la vanille et sa crème chantilly au caramel
Pour 10 à 12 personnes
Préparation : 20 + 10 minutes
Cuisson : 30 minutes

Pour le gâteau des anges :
12 blancs d’œufs à température ambiante
1 c à c de levure chimique
280 g de sucre semoule
1 gousse de vanille
1 c à c d'extrait de vanille
135 g de farine

Pour la crème chantilly au caramel :
250 g de crème fleurette bien froide

Préchauffez votre four à 190°C.
Dans une jatte, mettez les blancs d’œufs et la levure et fouettez-les jusqu’à obtenir une neige souple. Ajoutez progressivement 175 g de sucre, 1 cuillerée à la fois, et battez soigneusement après chaque ajout de sucre. Continuez de fouetter le mélange jusqu’à ce qu'il devienne épais et brillant.
Fendez la gousse de vanille en deux dans le sens de la longueur et grattez l'intérieur. Ajoutez la pulpe de vanille et l'extrait puis battez. 
Tamisez ensemble la farine et le reste de sucre sur la meringue en les incorporant délicatement, au fur et à mesure, en pliant la préparation du bas vers le haut à l'aide d'une spatule. Versez dans votre moule non beurré.
Placez votre gâteau dans le bas de votre four - et non au centre ! - et faites-le cuire pendant 30 min environ. Piquez une lame dans le gâteau pour vérifier qu'il est bien cuit.
Ce type de gâteau a tendance à s’affaisser en refroidissant, il faut donc le refroidir à l'envers. Retournez le moule et déposez le sur une bouteille par exemple, en faisant entrer le goulot dans la cheminée du moule pour le soutenir. Sinon, vous pouvez aussi déposez le moule à l'envers sur une grille. Laissez complètement refroidir le gâteau à l'intérieur, puis avec la lame d'un couteau décollez le gâteau des parois du moule avant de le démouler.
Préparez la crème chantilly.
Fouetter d'abord à petite vitesse puis à vitesse moyenne la crème fleurette bien froide jusqu'à ce qu'elle devienne mousseuse, presque ferme et tienne sur le fouet. Incorporer délicatement la crème caramel (attention : il faut utiliser cette crème froide !) en deux fois en faisant des mouvements circulaires de bas en haut. 
Pour accompagner le gâteau des anges vous pouvez soit le recouvrir entièrement de crème chantilly soit le découper puis servir les parts de gâteau accompagnées de cette crème. Dans tous les cas c'est un délice !!
Je vous souhaite une excellente dégustation et une très bonne fin de semaine.

vendredi 18 avril 2014

Charlotte au chocolat citronnée inspirée par Emmanuel Hamon

Voici une belle variation gourmande, intense et légère, sur le thème de la charlotte qui marie une onctueuse mousse au chocolat au lait et un insert crémeux au caramel et au citron, pour le plus grand plaisir de vos papilles !!!
Avec cette charlotte, vous allez être transportés bien loin du dessert traditionnel que nous connaissons tous. Pour ce délice, je me suis inspirée de la réalisation d'Emmanuel Hamon, pâtissier chocolatier à Brest, que j'ai pu admirer dans le magazine Fou de Pâtisserie. J'ai adoré son idée de remplacer la crème bavaroise qui compose habituellement ce grand classique par une onctueuse mousse au chocolat au lait et au caramel. J'y ai cependant apporté ma "patte de Panda" en remplaçant le biscuit pain de Gênes au citron vert par des biscuits cuillère tout simples. De même, j'ai réalisé le crémeux au caramel et au citron avec du citron jaune, et non pas vert.
Ne vous laissez pas intimider, cette recette n'est pas compliquée, juste un peu longue, mais vous pouvez aussi répartir sa réalisation en plusieurs temps. Je vous indique également comment réaliser vous-même vos biscuits à la cuillère, mais bien sûr vous pouvez utiliser des biscuits du commerce. Et les amateurs et les passionnés de chocolat peuvent aussi les remplacer par des biscuits à la cuillère au cacao !

Charlotte au chocolat citronnée
Pour 8 gourmets
Préparation : 2 heures
Repos : 1 + 3 + 1 heures
Cuisson : 20 minutes

Pour les biscuits à la cuillère :
5 œufs moyens 
50 g de farine
50 g de Maïzena
100 g de sucre
50 g de sucre glace pour saupoudrer

Pour le crémeux au citron :
125 g de crème UHT
45 g de sucre semoule
75 g de jaune d’œufs
3 g de gélatine en feuille
75 g de crème fouettée
1 citron

Pour la mousse au chocolat au lait et au caramel :
85 g de sucre
20 g d'eau
40 g d’œuf
85 g de jaunes d’œufs
200 g de chocolat au lait
266 g de crème fouettée   

Préparez les biscuits.
Préchauffez le four à 190°C. 
Séparez les blancs des jaunes. 
Tamisez ensemble la farine et la Maïzena.
Monter les blancs d’œufs en neige mousseuse avec le batteur à vitesse moyenne. Tout en fouettant les blancs, ajoutez progressivement le sucre. Augmentez la vitesse jusqu'à ce qu'ils deviennent fermes et brillants (comme pour une meringue).
Versez les jaunes d’œufs et mélangez délicatement à l'aide d'une spatule. Puis incorporez délicatement la farine par mouvements circulaires, du bas vers le haut, pour ne pas casser les blancs. 
Versez la préparation dans une poche à douille lisse de 14 mm. Couchez l'appareil à biscuit sur une plaque recouverte d'un papier cuisson de manière à obtenir 2 disques de 16 cm de diamètre et une bande rectangulaire pour le pourtour de la charlotte.
Faites "perler" les biscuits en les saupoudrant de sucre glace tamisé, laissez sécher 5 minutes puis saupoudrer à nouveau.
Cette technique permet d'obtenir l'aspect perlé traditionnel des biscuits à la cuillère.
Faites cuire pendant 8 minutes.
Débarrassez les biscuits de la plaque dès leur sortie du four pour qu'ils arrêtent de cuire.
Préparez le crémeux au citron.
Chauffez la crème puis réservez.
Réalisez un caramel à sec avec le sucre et faites le décuire avec la crème chaude. Versez ensuite sur les jaunes, ajoutez le jus et le zeste d'un citron, mélangez bien puis remettez à ébullition. Pochez l'ensemble à 85°C. Puis, hors du feu, incorporez la gélatine préalablement ramollie à l'eau froide. Réservez 1 heure.
Quand le mélange est presque froid, ajoutez la crème fouettée.
Dans un cercle de 16 cm de diamètre tapissé de film alimentaire, versez le crémeux.
Placez au congélateur 3 heures.

Préparez la mousse au chocolat.
Faites cuire à 118°C le sucre et l'eau, versez sur les œufs et les jaunes, puis battez jusqu'à refroidissement.
Faites fondre le chocolat et mélangez avec un tiers de la crème montée.
Finissez en ajoutant le reste de la crème et le premier mélange.

Montage de la charlotte.
Taillez la bande de biscuits cuillère aux dimensions de votre cercle. Chemisez votre cercle avec la bande de biscuits puis déposez-y un disque de biscuit. Versez une première couche de mousse au chocolat au lait au tiers, puis le deuxième disque de biscuit. Déposez l'insert de crémeux au citron et recouvrez de mousse jusqu'au bord.
Réservez au frais pendant au moins 1 heure.

Voilà, c'est un peu long, mais cette charlotte en vaut vraiment la peine, elle surprendra agréablement le palais de vos convives et régalera aussi bien les amateurs de chocolat que de dessert frais et fruité. 

vendredi 11 avril 2014

Gâteau meringué au chocolat de Donna Hay : The Ultimate Chocolate Cake !

Pour les fous de chocolat et tous les autres gourmands, une tuerie, un gâteau qui comblera tous vos désirs, votre palais et vos yeux. Bref, THE ultimate chocolate cake, en toute simplicité :-)

A la fois irrésistible et délicieux, ce dessert se compose d'un fondant au chocolat recouvert d'une meringue chocolatée (spéciale dédicace à Hugues, un ami qui s'inquiète de ne pas voir assez de chocolat ici ;-) J'ai littéralement succombé lorsque j'ai vu les photos sur le site de Donna Hay. Mais ne vous inquiétez pas, s'il fait beaucoup d'effet, ce dessert est très facile à réaliser. En fait, le plus difficile est d'accepter de le partager.
 
Gâteau meringué au chocolat de Donna Hay
Pour 8 à 10 chocoladdicts
Préparation : 30 minutes
Cuisson : 1 heure
Repos : 2 heures

240 g de chocolat noir, haché
180 g de beurre
2 + 4 œufs
90 g de sucre de canne
1 c à c d'extrait de vanille
50 g de farine tamisée
1/2 c à c de levure
40 g d'amandes en poudre
220 g de sucre en poudre
1 c à c de vinaigre blanc
3 c à c de fécule de maïs (Maïzena) 
25 g de cacao en poudre
cacao pour décorer

Préchauffez votre four à 160°C.
Beurrez un moule à charnières rond de 24 cm de diamètre, tapissez-le de papier sulfurisé.
Placez le chocolat et le beurre dans une casserole et faites fondre à feu doux en mélangeant jusqu'à obtenir une préparation lisse. Laissez tiédir.
Dans le bol d'un robot, placez les 2 œufs entiers et les 4 jaunes d’œufs, le sucre de canne et la vanille. Fouettez 3 à 4 minutes jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez le chocolat fondu, la farine, la levure et les amandes en poudre, puis mélangez délicatement. Versez la pâte dans votre moule et faites cuire 35 à 40 minutes. Sortez le gâteau du four et réservez.

Portez la température de votre four à 180°C.
Placez les 4 blancs d’œufs dans le bol d'un robot et battez-les jusqu'à ce qu'ils forment des pics mous. Ajoutez progressivement le sucre. Versez ensuite le vinaigre et battez le tout encore 2 à 3 minutes, jusqu'à ce que la meringue devienne épaisse et brillante. Ajoutez la Maïzena et le cacao et pliez délicatement la meringue avec une spatule pour les incorporer. 
Répartissez la meringue sur toute la surface du gâteau. Egalisez puis remettez le gâteau au four pendant 20 à 25 minutes, jusqu'à ce que la meringue soit légèrement dorée.
Laissez le gâteau refroidir au moins 20 minutes avant de passer délicatement la lame d'un couteau tout le long du bord pour le démouler. 
Laissez le reposer à température ambiante avant de le placer au réfrigérateur au moins 2 heures. Avant de servir, saupoudrez-le généreusement de cacao.
Voilà, si jamais vous cherchiez un dessert pour Pâques, ne cherchez plus !

vendredi 4 avril 2014

Shortbreads aux pépites de chocolat au lait

Parce qu'on n'a pas toujours le temps pour se faire plaisir, ou l'envie de se compliquer la vie, voici de bons sablés chocolatés prêts en un tour de main pour un goûter, un café ou une petite pause gourmande :-)
Les shortbreads sont des sablés écossais dont vous trouverez la recette traditionnelle ICI. Il en existe de nombreuse variantes, j'ai trouvé celle-ci particulièrement gourmande dans Le grand livre du chocolat maison. Le beurre leur donne une délicieuse texture à la fois sablée et fondante, tandis que le chocolat leur apporte une saveur irrésistible.

Shortbreads aux pépites de chocolat au lait
Pour 20 sablés
Préparation : 20 minutes
Repos : 1 heure
Cuisson : 12 minutes par fournée

200 g de farine
2 c à s de cacao amer en poudre
1 pincée de sel
180 g de beurre doux à température ambiante
100 g de sucre en poudre
90 g de pépites de chocolat au lait

Tamisez la farine, le cacao et le sel.
Battez le beurre et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse et devienne crémeux. Ajoutez progressivement la farine. Incorporez à l'aide d'une spatule les pépites de chocolat.
Divisez la pâte en deux et formez deux rouleaux de 5 cm de diamètre environ. Enveloppez-les dans un film alimentaire et placez-les au moins 1 heure au réfrigérateur.
Préchauffez votre four à 180°C.
Coupez les rouleaux de pâtes en tranches de 1 cm d'épaisseur et disposer-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Faites cuire 10 à 12 min, jusqu'à ce que les biscuits soient juste fermes.
Laissez -les refroidir avant de les décoller.
Ils sont prêts à être dévorés sans modération à toute heure du jour ou de la nuit, ils accompagneront merveilleusement une bonne tasse de thé ou de café.

Je vous souhaite une excellente fin de semaine !

vendredi 28 mars 2014

Tarte Chiboust Chocolat Orange de Christophe Felder

Une délicieuse tarte toute légère, à la saveur chaude et épicée, qui va vous changer de la classique tarte au chocolat !
Cette tarte a été nommée Chiboust en hommage au pâtissier qui créa le Saint-Honoré. En fait, ce nom désigne surtout la crème qui la garnit, une crème pâtissière allégée avec des blancs d’œufs montés en neige. Elle est aussi appelée crème Saint-Honoré. Sous cette couche de crème particulièrement fine et légère se cache une pâte sablée à la cannelle imbibée de marmelade d'orange. Le contraste de texture entre l'onctuosité de la crème et le croquant de la pâte est absolument sensationnel !! Et j'ai trouvé leur mariage particulièrement savoureux, cependant si la marmelade d'orange ne vous séduit pas, vous pouvez la remplacer par une autre confiture (abricots ou framboises) voire même par une crème caramel au beurre salé
Cette divine recette n'est pas le fruit de mon imagination mais encore une fois l’œuvre du talentueux chef Christophe Felder (on ne change pas une équipe qui gagne ;-) 

Tarte Chiboust chocolat orange de Christophe Felder
Pour 8 gourmets
Préparation : 45 minutes
Repos : 30 minutes + 1 heure
Cuisson : 20 minutes
Pour un moule à fond amovible ou un cercle à pâtisserie de 20 cm de diamètre environ

Pour 500 g de pâte sablée cannelle :
100 g de beurre
30 g de sucre semoule
100 g de vergeoise brune
1 pincée de sel
10 g de lait
1/2 œuf 
200 de farine T 45
1 c à c de cannelle en poudre
1/4 de sachet de levure chimique

100 g de marmelade d'orange

Pour la crème Chiboust chocolat :
250 g de lait entier
50 g de sucre semoule
2 jaunes d’œufs 
5 blancs d’œufs 
25 g de Maïzena
80 g de chocolat à 70 % de cacao haché
4 g de gélatine
50 g de sucre semoule 

50 g de cassonade pour la caramélisation

Tamisez la farine avec la cannelle et la levure.
Dans un saladier, mélangez le beurre avec le sucre, la vergeoise et le sel. Incorporez le lait et l’œuf. Ajoutez la farine puis mélangez bien jusqu'à obtenir une pâte homogène. Enveloppez-la ensuite de film alimentaire et laissez-la reposer 30 minutes au réfrigérateur.
Prélevez 300 g de pâte.
Cette pâte se conserve facilement au congélateur, bien enveloppée dans du film alimentaire. Sinon, vous pouvez utiliser les chutes de pâte pour réaliser de délicieux sablés à la cannelle. Il suffit de la découper à l'aide d'un emporte-pièce et de faire cuite les biscuits ainsi obtenus 10 min à 180°C.
Préchauffez votre four à 180°C.
Sur votre plan de travail bien fariné, étalez la pâte à l'aide d'un rouleau sur 3 mm d'épaisseur. Mettez la dans votre moule et enfournez pendant 15 à 20 minutes.
Laissez refroidir bien à plat puis badigeonner la pâte de marmelade d'orange.
Mettez la gélatine dans de l'eau froide.
Dans une casserole, portez à ébullition le lait et 25 g de sucre semoule.
Dans un saladier, fouettez les jaunes d’œufs avec 25 g de sucre et la Maïzena. Incorporez au fouet le lait bouillant. Reversez le tout dans la casserole et faites cuire sur feu doux jusqu'à ébullition. Maintenez la cuisson 10 seconde puis, à l'aide d'une spatule, incorporez le chocolat et la gélatine. Versez dans un saladier et couvrez au contact d'un film alimentaire.
Battez les blancs d’œufs en neige ferme en ajoutant progressivement les 50 g de sucre semoule. Une fois les blancs bien fermes, découvrez la crème pâtissière et fouettez-la vivement. Puis à l'aide d'une spatule incorporez délicatement les blancs d’œufs.
Mettez votre fond de tarte dans un cercle à entremets. Garnissez le de crème Chiboust et lissez la surface avec une spatule. Placez la tarte pendant 1 heure au congélateur.
Saupoudrez votre tarte de cassonade. Pour réaliser la caramélisation typique de ce dessert, il faut faire chauffer une cuillère sur le gaz puis l'appliquer sur toute la surface. Si (comme moi) vous n'avez pas de gaz, vous pouvez bien sûr utiliser un chalumeau de cuisine, comme pour les crèmes brûlées.

Je vous souhaite une belle fin de semaine et un week-end gourmand !

vendredi 21 mars 2014

Canestrelli au citron

De délicieux sablés délicatement parfumés au citron pour fêter l'arrivée officielle du printemps !
Les canestrelli sont des sablés très populaires dans de nombreuses régions d'Italie. Créés pour fêter l'arrivée du printemps, leur origine remonte à la nuit des temps. Comme toutes les recettes anciennes, ils sont réalisés avec des ingrédients simples et sont vraiment très faciles à faire. Leur texture est à la fois fine et friable. Pour leur parfum, vous pouvez varier les plaisirs : anis, vanille, ou tout ce qui vous plaira ! Traditionnellement, ces biscuits adoptent la forme d'une marguerite trouée en son centre, mais j'ai fait avec les emportes-pièces que j'avais et c'était tout aussi bon :-)

Canestrelli au citron
Pour une trentaine de biscuits
Préparation : 20 minutes
Repos : 1 heure
Cuisson : 15 minutes par fournée

250 g de farine
185 g de beurre à température ambiante
85 g de sucre glace + pour la finition
1 jaune d’œuf
le zeste d'1 citron 
1 pincée de vanille en poudre
1 pincée de sel

Tamisez la farine avec la vanille et le sel.
Mélangez le beurre avec le sucre glace. Ajoutez le jaune d’œuf et le zeste de citron. Incorporez la farine et mélangez jusqu'à obtenir une préparation homogène.
Avec cette pâte formez une boule, enveloppez la dans un film alimentaire et laissez la reposer au moins 1 heure au réfrigérateur. 
Puis préchauffez votre four à 170°C.
Abaissez la pâte au rouleau sur 0,5 à 1 cm d'épaisseur (selon que vous aimez les biscuits plus ou moins épais). A l'aide d'un emporte pièce de préférence en forme de fleur, découpez vos sablés et disposer-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Reformez une boule de pâte avec les chutes, étalez la et formez d'autres biscuits jusqu'à épuisement de la pâte.
Enfournez environ 15 minutes, jusqu'à ce qu'ils colorent légèrement (le temps de cuisson est à adapter en fonction de votre four et de la taille de vos biscuits).
Laissez refroidir puis saupoudrez généreusement de sucre glace.
Je vous souhaite une excellente fin de semaine, pleine de gourmandise !

dimanche 16 mars 2014

Cookies cacao et chocolat blanc de Laura Todd

Le mariage d'un cacao intense et corsé et du chocolat blanc, doux et onctueux, dans des cookies à tomber tellement ils sont moelleux, fondants et succulents !! 
J'ai des problèmes existentiels.
Cuisiner pour toute la famille, par exemple. En effet, nous n'avons pas DU TOUT les mêmes goûts, difficile donc de se mettre d'accord sur un menu. Et encore plus sur le dessert. Car en matière de chocolat mon père ne jure que pas le chocolat noir, que ma mère abhorre, elle qui n'aime que le chocolat blanc, chose que mon père ne juge même pas digne du nom de chocolat, mais que ne déteste pas le Testeur-en-Chef, bien qu'il préfère le chocolat au lait. Raaah...
Et moi, dans tout ça ? Et bien, je préfère le cacao bien corsé, mais je ne cuisine pas seulement pour moi. Donc, c'est le drame. Le vrai, en 3 actes, avec moi dans le rôle de Cassandre s'arrachant les cheveux au milieu. Mais, parfois, une recette surgit comme une lueur d'espoir au bout du chemin, et de paix à table. Les cookies de Laura Todd, dont je vous ai déjà parlé ICI, font partie de ces recettes qui mettent tout le monde d'accord, qui réconcilient toute la famille, et les amateurs de tous les chocolats.

Cookies cacao et pépites de chocolat blanc Laura Todd
Pour 30 cookies
Préparation : 15 minutes
Cuisson : 15 à 20 minutes

350 g de sucre de canne roux ou blond (oui, c'est très sucré, donc je vous conseille plutôt le sucre blond)
250 g de beurre
1 œuf
375 g de farine de blé T65
1/2 sachet de levure
1 pincée de vanille en poudre
1 pincée de sel
50 g de cacao
375 g de pépites de chocolat blanc

Préchauffez votre four à 140°C.
Tamisez ensemble la farine, la vanille, le sel, la levure et le cacao.
Dans un bol, fouettez le sucre et le beurre en morceaux jusqu’à obtenir une pommade. Ajoutez l’œuf et mélangez de nouveau. Incorporez les ingrédients secs en 2 ou 3 fois, puis les pépites de chocolat. Mélangez jusqu'à obtenir une préparation homogène.
Avec une cuillère à soupe ou une cuillère à glace prélevez des boulettes de pâte et placez les sur des plaques à pâtisserie tapissées de papier sulfurisé en les espaçant bien (5 cm).
Astuce : la cuillère à glace permet de former de boules de pâte régulières et bien rondes.
Aplatissez légèrement les cookies avec la main ou le dos d'une cuillère.
Faites les cuire 15 à 20 minutes  selon la consistance que vous souhaitez obtenir (plus ils sont cuits, plus ils deviennent croustillants).
Laissez tiédir quelques minutes avant de les décoller et de les dévorer :-)

Je vous souhaite une très belle journée, pleine de gourmandise !

mercredi 12 mars 2014

Sablés italiens à la farine de maïs {Paste di meliga}

De délicieux sablés délicatement parfumés au citron pour accompagner le soleil ou une bonne tasse de thé !

Il s'agit d'une recette traditionnelle du Piémont, et plus précisément de la ville de Cuneo. Ces sablés auraient été inventés pendant une année de disette où la farine de blé était devenue hors de prix. Les boulangers imaginèrent alors d'employer de la farine de maïs moulue finement. Cet ingrédient confère aux sablés une saveur supplémentaire et une consistance particulièrement délicate. Traditionnellement, ces sablés se dégustent avec une crème sabayon ou accompagnent un vin sucré. Personnellement, je les ai trouvés exquis avec une bonne tasse de thé :-)

Sablés italiens à la farine de maïs {Paste di meliga}
Pour 30 sablés
Préparation : 15 minutes
Repos : 1 heure
Cuisson : 15 minutes par fournée

260 g de farine de blé Type 45
75 g de farine de maïs (à ne pas confondre avec de la Maïzena, qui est de la fécule de maïs !)
225 g de beurre à température ambiante
115 g de sucre
15 g de miel
1 œuf
1 pincée de vanille en poudre
le zeste d'un citron râpé
2 g de sel

Tamisez ensemble la farine de blé et celle de maïs.
Mélangez le beurre avec le sucre et le miel. Ajoutez l’œuf, le zeste de citron, la vanille et le sel. Mélangez bien le tout. Incorporez les farines sans trop travailler la pâte.
Avec cette pâte formez une boule, enveloppez la dans un film alimentaire et laissez la reposer au moins 1 heure au réfrigérateur. 
Puis préchauffez votre four à 180°C.
Sur un plan de travail bien fariné, abaissez au rouleau votre pâte sur une épaisseur de 6 à 7 mm. Formez des disques de 5 cm de diamètre environ à l'aide d'un emporte pièce et disposer-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Reformez une boule de pâte avec les chutes, étalez la et formez d'autres disques jusqu'à épuisement de la pâte.
Enfournez environ 15 minutes, jusqu'à ce qu'ils deviennent blonds (le temps de cuisson est à adapter en fonction de votre four et de la taille de vos biscuits).
A savourer sans modération avec une bonne tasse de thé ou de café, sinon ils peuvent se conserver pendant plusieurs jours dans une boîte hermétique.

Très belle journée à toutes et à tous !

vendredi 7 mars 2014

Les éclairs au chocolat de Jacques Genin

Parce qu'il n'y a rien de mieux que les amis et les éclairs au chocolat, foi de Panda !!
J'ai justement réalisé cette recette avec une amie venue pâtisser à la maison. Nous avons passé une excellente journée couronnée par la réussite de nos premiers éclairs à toutes les deux. Il faut reconnaître que les recettes du pâtissier chocolatier Jacques Genin sont un gage de perfection, comme vous avez déjà pu le voir ICI et LA. J'ai donc de nouveau utilisé son fameux livre où il présente tout le processus de réalisation de l’éclair au chocolat tel que le suit le pâtissier. Surtout, n'ayez crainte, ce n'est pas aussi terrible que cela en a l'air. La réalisation est certes longue, mais pas compliquée. Alors n'hésitez plus, lancez vous à la conquête des éclairs !!!

Les éclairs au chocolat de Jacques Genin

Pour 15 gros éclairs, ou 30 petits (la taille de l'éclair dépend de celle de votre douille)
Préparation : 3 x 20 minutes
Cuisson : 40 minutes par fournée

Pour la crème pâtissière au chocolat :
Pour la ganache :
110 g de chocolat noir de bonne qualité (70% de cacao pour moi)
110 g de crème liquide fleurette
Pour la crème :
500 g de lait entier
3 jaunes d'œufs gros
40 g de sucre
40 g de maïzena, ou à défaut de farine
20 g de cacao

Pour la pâte à choux :
8 g de sucre
100 g de beurre
3 g de sel
5 gros œufs ou 250 g (la quantité d’œufs doit toujours être égale à celle du liquide eau et lait) + 1 œuf pour la dorure
150 g de farine
125 g d'eau
125 g de lait entier

Pour le glaçage :
125 g de sucre en poudre
125 g de crème fleurette
125 g de chocolat noir
Préparation de la ganache :
Hachez le chocolat en fins morceaux. Portez la crème ébullition et versez la doucement sur le chocolat haché. Laissez fondre le chocolat quelques minutes avec la crème avant de l'émulsionner au fouet. Réservez à température ambiante.
Préparation de la crème pâtissière :
Dans un grand bol, fouettez les jaunes d’œufs avec le sucre. Ajoutez la maïzena (ou la farine) et fouettez à nouveau. 
Dans une casserole, faites bouillir le lait. Versez une petite quantité du lait encore chaud au centre de la préparation. Fouettez pour homogénéiser l'ensemble.
Hors du feu, ajoutez dans la casserole le cacao en poudre au reste de lait chaud. Incorporez au lait chocolaté le mélange à base d’œufs. Portez l'ensemble sur le feu. Cuire à feu doux la crème jusqu'à épaississement. Attention, elle ne doit pas grumeler !
Retirez la du feu, puis versez-y 200 g de la ganache préparée précédemment. Fouettez énergiquement.
Versez la crème dans un bol, recouvrez-le d'un film alimentaire au contact de la crème (pour éviter qu'une peau se forme), puis réservez au frais.

Préparez la pâte à choux :
Tamisez la farine.
Dans une casserole, versez l'eau, le lait, le sel, le sucre et ajoutez le beurre. Portez l'ensemble à ébullition. A l'aide d'une spatule, incorporez très rapidement la farine au mélange. Poursuivez la cuisson tout en remuant quelques minutes de façon à dessécher votre pâte.
Attention, c'est l'opération la plus importante ! Le dessèchement de la pâte consiste en l'évaporation de l'eau contenue dans cette dernière. Cette technique permet une meilleure stabilité de la pâte lors de sa cuisson.
Cassez les œufs dans un grand bol. Battez-les de manière à obtenir un mélange homogène.
Transvasez la pâte desséchée dans un autre bol. Incorporez les œufs au fouet jusqu'à obtenir une pâte lisse. Continuez à travailler l'ensemble à la cuillère en bois. Le résultat doit former une pâte lisse, onctueuse, ni trop ferme, ni trop liquide.
Si elle est trop épaisse, ajoutez 1 ou 2 œufs pour la détendre.
Préchauffez votre four à 180°C.
Garnissez votre plaque à pâtisserie de papier sulfurisé. A l'aide d'une poche à douille réalisez des boudins dont la taille dépend en fait de celle de votre douille. Pour une douille de 16 mm vous devez réaliser des éclairs de 14 cm de long. Avec une douille de 10 mm vous réaliserez des éclairs de 10 cm.
Vos boudins ne doivent présenter aucun trou. Si c'est le cas, les boucher avec un peu de pâte.
Pour la dorure : battre énergiquement un œuf entier à la fourchette. Dorez la pâte au pinceau trempé dans l’œuf, sans oublier de badigeonner les extrémités.
Laissez cuire 30 à 40 minutes jusqu'à obtenir une cuisson ambrée.
Pour fourrer les éclairs :
Creusez de petits trous à l'aide d'une pointe (2 aux extrémités et 1 au centre).
Laissez refroidir.
Remplir de crème pâtissière au chocolat une poche à douille fine.
Garnir vos éclairs en commençant par les extrémités pour finir par le centre.
Préparez le glaçage :
Faites fondre le sucre à feu très doux pour obtenir un caramel de couleur ambrée. Incorporez au fouet la crème fleurette préalablement chauffée. Sortez la casserole du feu et rajoutez le chocolat.
Si le glaçage vous paraît trop épais, le détendre avec un peu d'eau.
Procédez au glaçage de l'une des faces de l'éclair en le trempant directement dans la préparation. Laissez prendre au frais, mais pensez à sortir les éclairs un peu avant de les déguster.

Je vous souhaite une très belle fin de semaine !

mercredi 26 février 2014

Cake Gü riche en chocolat et en amandes !

Vous allez succomber à ce magnifique cake, fondant à souhait, très riche en amandes et ultra chocolaté. Il est tout simplement succulent !!!

J'ai trouvé la recette de ce cake à la pâte d'amandes glacé au chocolat dans le fameux "Livre du chocolat de Gü" qui est devenu ma référence en la matière. Comme tous les cakes, il s'agit d'une recette relativement simple et facile à réaliser. En contrepartie, le choix des ingrédients est d'autant plus important. Surtout celui de la pâte d'amandes, un ingrédient essentiel dans cette recette, aussi je vous conseille d'investir dans une pâte de bonne qualité, c'est-à-dire 50% de fruits si possible. 
Et ne vous méprenez pas sur sa texture riche et dense, il convient aussi bien à la fin d'un bon repas qu'à l'heure du goûter !

Cake Gü riche en chocolat et en amandes
Pour 10 à 12 gourmets
Préparation : 25 minutes
Cuisson : 1 heure
A faire de préférence la veille pour le lendemain

Pour le cake :
100 g de beurre doux
180 ml de lait 
175 g de pâte d'amandes
100 g de chocolat noir (70% de cacao)
5 œufs
150 g de sucre semoule
50 g de cacao en poudre
200 g de farine
1 c à c de cannelle
1 c à c de levure chimique
50 g d'amandes effilées

Pour le glaçage :
125 g de chocolat noir (50% de cacao)
100 ml de crème fraîche liquide entière
25 g de beurre doux

Préchauffez votre four à 170°C.
Beurrez un moule à cake et tapissez le de papier sulfurisé.
Faites fondre le beurre dans une casserole, laissez-le refroidir et réservez.
Dans une autre casserole, faites chauffer le lait, émiettez la pâte d'amandes dedans puis ajoutez le chocolat cassé en petits morceaux. Fouettez jusqu'à ce que le chocolat soit fondu et le mélange homogène. Sans cesser de battre, incorporez un à un les œufs, puis le sucre.
Tamisez le cacao, la farine, la cannelle et la levure, avant de les incorporer dans la préparation au chocolat. Enfin, ajoutez le beurre refroidi et les amandes, et battez jusqu'à ce qu'ils soient bien incorporés.
Versez la pâte dans le moule, égalisez la surface et faire cuire entre 1 h et 1 h 20, jusqu'à ce qu'une lame de couteau ressorte propre du centre du gâteau. Laissez reposez 5 min, puis démoulez sur une grille, à l'endroit, et laissez refroidir complètement.

Pendant ce temps, préparez le glaçage.
Dans une casserole, portez la crème à ébullition (important car pour que le chocolat fonde facilement la crème doit être bouillante, pas juste chaude !)
Coupez le chocolat en tout petits morceaux, ou râpez-le (c'est vraiment très important pour qu'il puisse se dissoudre facilement !)
Versez la moitié de la crème bouillante sur le chocolat, mélangez pour obtenir une préparation homogène. Ajoutez le reste de crème, puis le beurre en petits morceaux en battant jusqu'à ce qu'il soir incorporé. Versez la préparation dans un plat. Couvrez d'un film alimentaire et laissez refroidir à température ambiante environ 2 heures pour qu'elle prenne la bonne consistance.
A l'aide d'une corne ou d'une spatule coudée, étalez le glaçage sur toute la surface du cake.

Ce cake sera encore meilleur dégusté le lendemain. Dès qu'il est froid, enveloppez le dans un film plastique et conservez le dans une boîte hermétique. Puis préparez le glaçage le jour même.
Bonne journée et à très bientôt pour de nouvelles aventures gourmandes !

mercredi 19 février 2014

Baisers de Dame au chocolat {Baci di Dama}

Les Baci di Dama sont de délicieux biscuits italiens aux amandes et aux noisettes, fourrés au chocolat, particulièrement fins et délicats.

Cette spécialité italienne est née il y a plus d'un siècle dans la ville piémontaise de Tortona. Il s'agit de deux biscuits sablés ovales ou hémisphériques unis par une goutte de chocolat, comme s'ils s'embrassaient. D'où leur nom si mignon :-) Sans compter qu'ils sont tellement bons qu'on les dévore sans s'en lasser, comme des baisers. 
Pour cette recette, j'ai puisé mon inspiration dans un livre de référence sur la pâtisserie italienne : "Tentations sucrées". Cependant, je n'ai pas pu m'empêcher d'y mettre ma patte de Panda en inversant les proportions entre les amandes et les noisettes car, comme vous commencez à la savoir (Allez, tous en chœur !) "J'adore les amandes !" Mais je vous indique aussi les quantités de la recette traditionnelle. Et pour la garniture, vous pouvez utiliser aussi bien du chocolat noir que du chocolat blanc. Ou même les deux, comme moi ;-)

Baisers de Dame au chocolat

Pour 50 biscuits
Préparation : 40 minutes
Repos : 30 minutes
Cuisson : 15 minutes

125 g de farine
30 g de cacao amer en poudre
125 g de sucre en poudre
100 g 25 g de noisettes en poudre grillées
25 g 100 g d'amandes en poudre
125 g de beurre à température ambiante

Pour les assembler :
100 g de chocolat noir ou blanc

Tamisez la farine avec le cacao.
Dans un mixeur, broyez finement les noisettes et les amandes avec le sucre, en procédant par petites pressions.
Dans un saladier, pétrissez la poudre obtenue avec le beurre. Incorporez ensuite la farine et le cacao sans trop travailler la pâte.
Enveloppez la pâte dans du film alimentaire et laissez reposer au moins 30 min au réfrigérateur.

Préchauffez votre four à 160°C.
Étalez la pâte au rouleau sur un plan de travail légèrement fariné jusqu'à obtenir une épaisseur d'environ 1 cm. Découpez des disques avec un emporte-pièce de 2 cm de diamètre environ. Roulez-les entre vos mains, puis disposez les boules obtenues sur une plaque revêtue de papier sulfurisé.
Enfournez pendant environ 15 min.
Laissez complètement refroidir avant de décoller les sablés de la plaque et de les retourner.
Pendant ce temps, faites fondre le chocolat au bain-marie ou au micro-ondes. Laissez tiédir et dès que le chocolat commence à cristalliser, déposez en une goutte sur la moitié des biscuits. Superposez l'autre moitié et laissez durcir.
Personnellement, je vous conseille de réaliser ces biscuits la veille pour le lendemain afin qu'ils aient le temps de prendre la bonne consistance et de développer tous leurs arômes. Et ils se conservent très bien quelques jours dans une boîte hermétique.
Enfin, si vous ne les avez pas déjà tous dévorés...

vendredi 7 février 2014

Moelleux coco-framboises sans beurre !

Un moelleux vraiment moelleux et très savoureux, même sans beurre et sans œufs. Une saine gourmandise !!

Ce moelleux à la fois léger et fruité ne contient pas d'autres matières grasses que celles du lait de coco. C'est donc un dessert tout désigné pour les personnes qui surveillent leur ligne. Cependant, ce n'est pas la raison pour laquelle je l'ai choisi. Outre le fait que j'adoooore la noix de coco (eh oui, j'ai d'autres addictions que le chocolat et les amandes :-) c'est surtout une recette végétalienne, autrement dit sans aucun produit d'origine animale, qui m'a permis de faire une belle surprise à une personne très attachée aux animaux.
Pour cette recette saine et savoureuse, j'ai puisé mon inspiration dans un livre qui m'a beaucoup appris sur la noix de coco. Elle n'existe pas seulement râpée, mais aussi sous forme de lait, de beurre, d'eau et de farine. Cette dernière est obtenue à partir de pulpe de coco finement broyée et transformée en "farine". Outre sa richesse en bienfaits pour la santé (nutriments, fibres, protéines, minéraux, j'en passe et des meilleurs), elle apporte aussi du moelleux et un supplément de gourmandise aux préparations. Pour moi, cela a été une révélation ! Cette farine se répand de plus en plus, vous pouvez la trouver en magasins bios et sur internet. Sinon, dans cette recette, vous pouvez la remplacer par la farine de votre choix (blé, épeautre, ...).

Moelleux coco-framboises sans beurre (recette végétalienne)

Pour 10 personnes
Préparation : 15 minutes
Cuisson : 25 minutes

150 g de farine de blé
30 g de farine de coco
30 g d'amandes en poudre
100 g de sucre de canne
20 g de coco râpé
1,5 c à c de levure
300 ml de lait coco tiède
framboises

Préchauffez votre four à 180°C.
Tapissez votre moule de papier sulfurisé.
Dans un saladier, mélangez les ingrédients secs. Ajoutez le lait de coco tiède et mélangez jusqu'à obtenir une préparation homogène.
Versez un peu de pâte dans le fond de votre moule. Disposez vos framboises dessus puis recouvrez le tout avec le reste de pâte.
Faites cuire environ 25 minutes au four.
Laissez refroidir avant de démouler.

Bonne fin de semaine et à très bientôt pour de nouvelles aventures gourmandes !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...